Historique

Historique

Créé en 207, avec aujourd'hui plus de 50 projets référencés et plus de 35 employés, Biogas Plus est un  leader dans la production de biogaz et l'épuration. En particulier au Benelux et en France, Biogas Plus s'est établi comme un acteur incontournable pour la fourniture d'équipement, la conception et la gestion de projets biogaz avec toutes les expertises pour mener à bien votre projet. Découvrez ci-dessous l'histoire que Biogas Plus a traversé pour arriver là où il est aujourd'hui.

2020

Suite au succès des quatre premiers projets biogaz en France, la joint venture BiogazNex devient une filiale 100% Biogas Plus à compter du 1er janvier 2020. La société change de nom pour devenir Biogas Plus SAS et déménage son siège à Courbevoie. Une équipe complète est recrutée sous la direction de son nouveau président Bernard Prost.

2019

Un an après le rachat par ENGIE, la structure organisationnelle de Biogas Plus évolue. La société est renforcée grâce au recrutement de nouveaux employés et à la mise en place d'une nouvelle équipe dirigeante. La direction est toujours assurée par Wim Kuster et Seine Roelofs. L'année 2019 sera également marquée par le développement de Biogas Plus dans un autre nouveau pays. Avec son partenaire Shtang Eco, Biogas Plus construit sa première unité de biogaz de 1 MW en Israël, alimentée avec 60 000 tonnes de fumier par an.

2018

Grâce à son expertise dans les gaz verts et la construction réussie de diverses stations de contrôle Bio2Net, Biogas Plus lance sa propre installation d'épuration de biogaz en 2018. Les trois premières installations seront déjà construites en 2018. 

Biogas Plus met également sur le marché un méthaniseur à l'échelle de la ferme, appelé Compact Plus Manure Digester (CPM). Ce méthaniseur est conçu comme une unité permettant de digérer uniquement le lisier d'une ferme d'élevage et de convertir le biogaz produit en électricité durable ou en gaz vert.

Outre l'introduction de ces nouveaux produits, Biogas Plus sera repris par ENGIE cette même année. ENGIE souhaite en effet accélérer  le développement de la production de biométhane, objectif auquel Biogas Plus peut contribuer.

Après avoir passé la société en de bonnes mains, il est temps pour Wim Kuster Senior de quitter Biogas Plus.

2017

En raison du développement du marché du biogaz en France, Biogas Plus conclut un partenariat avec une entreprise française sous la forme d'une Joint Venture: BiogazNex SAS. En 2017, ce partenariat débouche sur le premier projet de biogaz et Biogas Plus construit sa première unité en France. D'autres projets suivront rapidement.

En plus du développement en France, Biogas Plus conçoit un nouveau type de méthaniseur aux Pays-Bas pour la fermentation exclusive de lisier, appelé Compact Plus Manure Digester. L'installation permet de produire de l'électricité verte et de la chaleur durable ou du biométhane en utilisant uniquement du lisier provenant exclusivement d'une seule ferme. Deux premières installations sont vendues dès 2017.

2016

En 2016, Biogas Plus lance son propre gatekeeper Bio2Net sous brevet. Ce produit contrôle la qualité du gaz vert avant qu'il ne soit injecté dans le réseau de gaz naturel.

2015

En 2015, en raison du développement croissant des activités de biogaz, les effectifs de Biogas Plus sont considérablement renforcés, passant à 25 salariés. 

Biogas Plus se renforce avec une expertise fort avec léquipe et les activites de BioGast Sustainable Energy BV. BioGast etait exploitant de 10 epurateurs depuis 2005 et tient le brevet européen sur la poste injection Bio2net. Les licences pour ces brevets sont contractee avec DONG, Elster (Honeywell) Gavilar, Piero Fiorentini et les opérateurs de réseau français GRDF et GRT (groupe Engie). L'equipe BioGast a de l'expérience avec les laveurs à eau, les laveurs aux amines, la technologie des membranes 2 et 3 étapes, la cryogénie et la liquéfaction du CO2.

Biogast a livré le troisième reprocesseur du marché français à St Josse près du Touquet en 2015.

2013

En 2013, Biogas Plus reprend une unité de biogaz avec une capacité de production de 550 kWe. La même année, cette installation est convertie et agrandie avec le système de pompe à vide (VPT), qui permet à l'installation de traiter une large gamme de biomasse.

2012

Suite au succès de la première unité de biogaz en Turquie, Biogas Plus construit une deuxième installation en 2012 avec une capacité de traitement de 200.000 tonnes de fumier par an et une capacité de production électrique de 2,4 MWe pour le même client. Le cœur de cette installation se compose de deux cuves de mélange / hydrolyse et d'un système de pompe à vide central (VPT).

2011

En 2011, Biogas Plus lance sa propre installation de pasteurisation pour l'hygiènisation de fumier et de digestat. En raison des obligations de traitement d'engrais, cette ligne de pasteurisation devient un élément indispensable pour les installations de biogaz aux Pays-Bas.

2010

Après ses premiers succès aux Pays-Bas, Biogas Plus exporte pour la première fois sa technologie biogaz à l'étranger en 2010. Biogas Plus construit ainsi une installation de méthanisation pour valoriser le fumier d'une ferme laitière en Turquie en électricité avec une cogénération de 345 kWe. Ce projet connait un tel succès que Biogas Plus est amené à construire une deuxième unité de biogaz pour la même organisation en 2012 avec une capacité de 2,4 MWe.

Cette même année, Biogas Plus se lance également pour la première fois dans un projet de biogaz en tant que propriétaire. Cette installation, avec une capacité de production de 800 kWe, est la première d'une gamme de différentes installations de biogaz dont Biogas Plus est (co-)propriétaire.

2009

Après cette première réussite en 2008, Biogas Plus construit une deuxième installation de biogaz en 2009. Un premier chef de projet est embauché aux côtés des fondateurs pour en diriger la construction. Cette deuxième unité de biogaz est la première à être construite selon une conception et un brevet Biogas Plus : un anneau d'hydrolyse est placée autour du digesteur principal. Tous les intrants y sont mélangés pour y démarrer l'étape d'hydrolyse avant d'être pompés pour alimenter le digesteur. Naturellement, le système de pompe à vide (VPT) est également utilisé comme système de pompe central dans ce projet.

2008

En 2008, Biogas Plus supervise la construction de son premier projet. Dès ce projet, le premier système de pompe à vide (VPT) est mis en œuvre ainsi qu'une installation de séchage.

2007

Biogas Plus a été fondée en 2007 par Wim Kuster, Wim Kuster Senior et Seine Roelofs en tant que société de conseil en biologie auprès des unités de biogaz et en développement de projets de biogaz.